L'ILE DE SYCHA
Un petit coucou spécial à ceux qui passent par curiosité sans s’inscrire. Le forum compte plusieurs sections. Pour pouvoir discuter avec nous, il faut être inscrit !!

Vous aimez Star Académie et bien venez nous rejoindre et vous amuser à parler des candidats avec nous.

L'ILE DE SYCHA


 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clémence tire sa révérence

Aller en bas 
AuteurMessage
Sycha
Admin
avatar


MessageSujet: Clémence tire sa révérence   Mer 17 Déc - 22:03

APRÈS 50 ANS DE CARRIÈRE


Clémence tire sa révérence

Claudia Larochelle
Le Journal de Montréal
17-12-2008 | 06h28

Pendant un demi-siècle de carrière, Clémence DesRochers nous a fait un jardin. Il a fleuri pour la dernière fois sur scène dans un spectacle-bénéfice au Théâtre Espace GO, au terme d'une tournée de trois ans. À 75 ans, la tannante intemporelle nous a livré sa dernière récolte dans ses «vrais de vrais» adieux, à son image : fleurie, tendre, poétique, remplie d'amis.

Des amis... elle en a, la Clémence ! Des jeunes, des vieux, des fous fous, des extravagants, des artistes, des fans, une horde de fans. Tous des sensibles. Comment prendre ce spectacle autrement qu'avec les tripes ?
Comme une petite fille admirative peut-être. Parce qu'il n'y a pas que des femmes de la génération de Clémence qui se sentent concernées par ses mots, à commencer par l'auteure et interprète Évelyne de la Chenelière, qui a ouvert le bal avec J'suis une fille de Clémence, une création toute personnelle. Adorable.
Arsenal d'émotions



Danièle Panneton et Rita Lafontaine n'auraient pu laisser filer leur copine sans déployer leur arsenal d'émotions dans Un savon dans Paris, suivi de la chanson À coeur ouvert, un texte de Jean-Guy Moreau sur une musique de Daniel Mercure, interprété par Marie-Michèle Desrosiers, une autre amie, et non la moindre.
Humble et fébrile, mais solide comme le roc sur lequel est bâtie sa longue carrière, la fille d'Alfred DesRochers, dans un tailleur classique noir, chaussée des souliers trop grands de sa blonde, s'est avancée sous les projecteurs sur l'air de Je ferai un jardin avant d'enchaîner en chansons avec Je suis une enfant de Marie, Le monde aime mieux Mireille Mathieu et ses plus grands succès.
Pierre précieuse



Entourée de Steve Normandin au piano, aux voix et aux arrangements, Jean René à l'alto et à la guitare et Roger Coderre à la contrebasse, la dame, dans chacun de ses numéros, devenait une pierre précieuse applaudie chaleureusement par une foule conquise d'avance.
Chaque fois, ses fameux trous de mémoire dont elle rit tant accentuaient cet effet de proximité avec les spectateurs. Sa légendaire autodérision...
Comment ne pas se sentir concerné par ses mots qui traduisent comme aucun autre le fait de vieillir, la filiation, l'amitié, l'amour, etc. ?
Heure de tombée oblige, nous n'avons pu assister au spectacle jusqu'à la fin. On pouvait deviner, à voir l'expression du public, que beaucoup se concentraient très fort pour garder toujours en mémoire cette voix, ces yeux moqueurs, cette légende.

Source: http://www.canoe.com/divertissement/arts-scene/nouvelles/2008/12/17/7777716-jdm.html

_________________
Tomber est humain, se relever est divin
Revenir en haut Aller en bas
http://lfod.1fr1.net
 
Clémence tire sa révérence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ILE DE SYCHA :: LA VIE AU JOUR LE JOUR :: LA VIE AU JOUR LE JOUR :: Arts et spectacles-
Sauter vers: